Paris/New York

par xlumen21 novembre 2012typo/vecteurs

 

Très joli petit monument de simplicité et de dynamisme, jouant sur le miroir, le dialogue entre les deux villes mythiques… c’est signé Tony Miotto.

Musique Rythmique & Sportive

par xlumen26 octobre 2012collagistes, expériences

De la musique, du cinéma, du light design… Nous avons là un beau trio constitué de Jérôme Noguera, Sacha Vanony & Micha Vanony, issu du Studio Phebe’s situé à Monaco.
Voici Fanfan la Tulipe vs Pépé le Moko, en deux mouvements : I) Presto animato et III) Largo con sentimento.
« Ce film est un hommage, une forme de création « dans l’œuvre ». Mixer, boucler, ré-animer : c’est ramener à la vie un cinéma figé, par une série de soins intensifs destinés à rétablir ses fonctions vitales. ». Bon. Personnellement je ne trouve pas que ce cinéma soit particulièrement « figé », mais leur travail, comme toute création cohérente, mérite notre attention : « (…) Désormais, l’assimilation de l’œuvre par son destinataire peut aller plus loin, plus vite. Le public dispose des outils pour explorer, extraire, modifier, détourner et recombiner l’œuvre qui lui est soumise (…) ».
L’avant-propos se veut un réquisitoire contre « les droits d’auteur, qui protègent l’investissement économique, pas le créateur. »
C’est expérimental, c’est politique, c’est surprenant… et c’est magnifique.



Voir www.studiophebes.com

Østersøen

par xlumen18 juin 2012stop-motion

Remarquable travail d’animation sur cette chanson du groupe Ödland (qui contrairement à son nom est un groupe bien de chez nous)… Vidéo tirée de l’album Sankta Lucia : « En Suède, un endroit merveilleux s’appelle Ödland. On y fête la Sainte Lucie, la Sankta Lucia. Les jeunes filles portent des couronnes de bougies et les garçons des chapeaux pointus. L’hiver au nord du cercle polaire arctique, on chante la Santa Lucia, une chanson traditionnelle napolitaine, traduite en italien au XIXe siècle. En Scandinavie, les paroles ont été changées pour privilégier le thème de la Lumière luttant contre l’Obscurité. Ainsi, chaque 13 décembre, jour de création de notre groupe, une ligne magique traverse le continent européen, depuis Napoli jusqu’en Laponie. »
Voilà, tout est dit, c’est juvénilement magique et délicieusement rétro, jusqu’à la pellicule abîmée (ce qui finit par être lassant à force de voir cet effet facile un peu partout, mais ici il faut avouer que c’est vraiment à bon escient).

Médicament générique

par xlumen8 janvier 2012typo/vecteurs

Voilà une soixantaine de génériques détournés pour constituer le premier couplet d’une chanson de Buck65, « Superstars Don’t Love ». Travis Hopkins a utilisé ces images pour illustrer les paroles du morceau. On sait depuis longtemps que la typo cinétique colle parfaitement au rap (rythme, percussion, scansion, etc.) mais là j’avoue qu’il y a un pas supplémentaire de franchi, celui de s’approprier le patrimoine cinématographique, et c’est une bonne chose… (à rapprocher de l’expérience de Bante pour la pub d’un pub avec les pochettes de disque de BlueNote). D’autre part il faut remarquer que le seul extrait de générique qui soit resté authentique, parce que correspondant à une moitié de vers (et qui soit par le fait non détourné) est celui de « Down By Law »…

le temps plastique, cinéma d’animation, cinéma expérimental
le temps plastique, cinéma d’animation, cinéma expérimental
le temps plastique, cinéma d’animation, cinéma expérimental